COMMENT ATTENUER OU ENLEVER DES MARQUES DE FATIGUE SUR LE VISAGE ?

Introduction:

  1. Une obsession

    Sydney Ohana : Qu’est-ce qui obsède les Asiatiques ? Un teint parfait. Qu’est-ce qui fait vibrer les Américaines ? Un brushing freak control. Et qu’est ce qui fait fantasmer les Françaises ? Ne pas avoir l’air fatiguées !

    De l’esthéticienne au dermatologue, du maquilleur professionnel au chirurgien esthétique, tous les spécialistes confirment. On voit quotidiennement des femmes qui souhaitent effacer toute trace de fatigue de leurs traits.

    L’idéal étant d’avoir un teint frais avec les joues légèrement rosées et surtout de se débarrasser des cernes, des poches, des rides et des ridules, ce qui, en principe, n’est plus qu’un rêve passé une trentaine d’années quand le rythme professionnel, la pollution, les nuits raccourcies par les enfants et le manque de repos s’en mêlent !

    Blonde woman caring about her skin on face

    • La montée en puissance de la « Beauty Fixette»

    Depuis quelques années, on a pu voir monter une angoisse face au stress social et professionnel qui, d’un point de vue esthétique, se cristallise sur la fatigue exprimée sur le visage. Nous sommes soumis à un rythme professionnel effrayant, harcelés par les mails et le téléphone, nous manquons de sommeil.

    Cela se traduit par une perte de tonicité de la peau, des yeux marqués, des pores dilatés, un teint terne…

    • La glorification de la performance

    Nous n’avons pas le droit de paraître fatigué dans une société glorifiant la performance. D’où le boom des produits antifatigue et pro-jeunesse depuis peu. »

    Bonne nouvelle, le combat n’est pas perdu d’avance.

    1)Regard fatigué : les solutions offertes par la chirurgie et medecine esthétique

    Sydney Ohana Avis : Dans une société où chacun se doit d’être sportif et dynamique, un regard fatigué et c’est tout un visage qui parait plus âgé. Lorsque les conséquences de la fatigue sont installées, il est possible de faire appel à la médecine esthétique.

    • La blépharoplastie

    Véritables marqueurs du temps qui passe et de la fatigue, les poches sous les yeux concernent davantage les personnes âgées entre 30 et 50 ans.

    Elle se corrigent en ôtant l’excédent de peau, et éventuellement les excédents de graisse.

    Idéal pour redonner un coup de jeune et un air plus détendu.

    • Les cernes font leurs valises pour un regard naturel et défatigué

    Le cerne est souvent perçu comme le premier responsable d’un regard fatigué. Pour en venir à bout, l’acte de chirurgie esthétique nommé blépharoplastie inférieure n’est pas l’unique solution. Souvent mixte, le vrai cerne présente un problème de creux au niveau du relief, ainsi qu’une couleur violet foncé. Il est possible d’atténuer le creux grâce à une injection d’acide hyaluronique très fluide.

    Un léger massage suffit alors à obtenir une répartition harmonieuse du produit de comblement afin de parvenir à une diminution du creux, sans pour autant changer la couleur du cerne. Choisir l’acide hyaluronique pour défatiguer le regard est indolore. Une petite anesthésie est effectuée au niveau des points d’injection, et l’acide hyaluronique contient généralement de la Lidocaïne. Cet acte de médecine esthétique offre un résultat très naturel.

    • Remonter la queue du sourcil

    Un regard triste ou fatigué est souvent dû, avec les années, à une queue du sourcil tombante. En outre, la chute du sourcil entraine une sensation d’excédent cutané de la paupière supérieure qui donne une impression de pesanteur.

    Il suffit pour dynamiser ce regard, d’injecter de la toxine botulique pour faire remonter la queue du sourcil et ouvrir l’œil : effet extrêmement recherché pour le rajeunissement. La paupière supérieure sera allégée également de ce fait. On peut également rajouter un ou deux points de toxine botulique juste sous la queue du sourcil, l’élévateur du sourcil sera alors actionné mais de façon moindre que par l’injection de toxine sur la glabelle.

    • Détendre les célèbres “rides du lion”

    Ces deux traits verticaux situés entre les deux yeux donnent au regard l’air fatigué ET sévère, ce que personne ne souhaite ! Là encore, la toxine botulique peut changer la donne. Il suffit d’injecter le fameux produit dans le muscle situé au-dessus de la tête du sourcil, de chaque côté. Après une dizaine de jours, le résultat définitif est appréciable. Tout est une question de dosage : le front ne doit être ni bombé, ni brillant. Il doit également conserver la mobilité inhérente à l’aspect naturel du résultat. Particulièrement innervée, la zone peut être sensible à l’injection.

    • Adoucir la vallée des larmes

    Participant elle aussi à l’spect fatigué du regard, la vallée des larmes démarre sous l’œil et descend jusqu’au niveau de la base du nez. Un acide hyaluronique dense fortement réticulé peut alors être injecté sous la paupière, dans le tiers moyen du visage. L’effet vecteur du soulèvement des tissus permet d’obtenir un réel effet rafraichissant, rajeunissant et défatiguant du regard.a

    • Se débarrassée de la patte d’oie

    Il est aujourd’hui possible de recourir aux injections de toxine botulique afin de lisser les rides de la patte d’oie coresponsables du regard fatigué,. L’utilisation d’une petite quantité de toxine botulique permet d’obtenir de très bons résultats. Trois “points” sont injectés dans le muscle orbiculaire, au coin de chaque œil.

    Au-delà de défatiguer le regard, cette technique offre un BONUS : une bonne action préventive en termes de vieillissement cutané !

    • L’effet « Cendrillon » d’Ageless

    C’est un traitement révolutionnaire dans le domaine de la cosmétique anti-âge.

    Il s’agit d’une puissante micro crème à base d’Argireline qui est une molécule agissant efficacement sur les signes extérieurs du vieillissement.

    Elle réduit la profondeur des rides faciales provoquées par la contraction des muscles d’expression du visage, surtout au niveau du front et de la poche malaire (contour des yeux).

    Le résultat est aussi efficace que des injections ; les rides, ridules et poches sous les yeux se voient disparaître en 1 à 3 minutes.

    L’effet reste provisoire, une application durant près de 10h.

    Comment utiliser cette crème ? Tapotez légèrement une couche très fine de crème sur les zones à traiter. Pour un très beau résultat, vous devez éviter toute expression pendant 2 ou 3 minutes.

    Enfin, pour un visage « défatigué », les rides du front pourront être traitées par injections de botox, et les sillons nasogéniens ou les creux des joues comblés grâce aux différents acides hyaluroniques

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s