Chirurgie orbito-faciale : Comment changer de regard ?

Le regard reflète la personnalité et donne toute son expression au visage. La zone du contour de l’œil et des paupières est particulièrement fragile avec une peau cinq fois plus fine qu’ailleurs, richement vascularisée et pauvre en collagène, ce qui favorise l’apparition rapide des signes du vieillissement (mais aussi due au stress, au mande de sommeil, à la consommation d’alcool, et à l’hérédité).

Ce qui donne toute l’expression, les caractéristiques d’un regard, ce ne sont pas seulement les yeux et les paupières, mais aussi les zones environnantes: la région sourcilière, la base du front, les tempes, le haut des pommettes…

Afin de contrer les effets du temps, diverses techniques qui ont pour but d’embellir la zone périorbitaire,  peuvent être envisagées. Quelle qu’elle soit, le chirurgien privilégie un traitement sur mesure (en fonction de l’âge de la patiente et de ses besoins)  afin que le résultat soit le plus naturel possible.

A partir de la trentaine, certaines rides d’expression (ride du lion, pattes d’oie) restent visibles même lorsque le visage est au repos et la queue du sourcil s’affaisse légèrement. Quelques injections d’acide botulique suffiront avec de légers soins telle que la mésothérapie ou un micro peeling afin de parfaire le teint.

Passé la quarantaine, les rides sont de plus en en plus marquées et le relâchement des paupières supérieures s’accentue. Au niveau des paupières inférieures, il y a un excès de peau, souvent associé à des poches de graisse. A ce stade, c’est la chirurgie qui obtient les meilleurs résultats (à laquelle on associe souvent des techniques de médecine esthétique pour optimiser les résultats)

eyes

Solutions :

  • Lablépharoplastie : 2P / 4P
  • Lelifting : temporal / frontale / malaire
  • Les injections d’acide hyaluronique
  • Les injections de toxine botulique
  • Dermato : radiofréquence / meso / peeling

I) LA BLEPHAROPLASTIE : chirurgie des paupières

Une chirurgie esthétique des paupières peut être envisagée si:

  • Affaissement de la paupière inférieure
  • Cernes et poches sous les yeux (hernies graisseuses)
  • Excès de peau sous les paupières inférieures
  • Aspect gonflé de la paupière supérieure, donnant un air fatigué
  • Relâchement de la peau de la paupière supérieure provoquant une gêne de la vision

Une blépharoplastie s’accompagne assez souvent de traitements complémentaires pour corriger l’ensemble des problèmes touchant les contours des yeux (LCF, injections d’acide hyaluronique, injection de toxine botulique,… selon le cas du patient). L’intervention peut se faire en AL ou AG. Les résultats définitifs sont obtenus après 6 mois mais largement visibles après 1 mois. Les cicatrices sont quasi invisibles.

  1. Blépharoplastie supérieure :

La blépharoplastie supérieure consiste à opérer la paupière supérieure lorsque sa mobilité ou son aspect esthétique s’avère gênant pour le patient (paupières lourdes et tombantes dues au relâchement de la peau souvent associé à des poches de graisse qui amplifient le poids sur l’œil).

La blépharoplastie supérieure consiste à inciser la paupière au niveau du pli de l’œil pour rendre la cicatrice totalement imperceptible et ne change donc pas la forme initiale de l’œil.

Trois gestes réalisables :  

  • réduction de l’excédent cutané en fuseau « égyptien »,
  • résection du « plissé » musculaire
  • traitement de la graisse « excédentaire »

        2.   Blépharoplastie inférieure

La paupière inférieure désigne une membrane de peau mobile qui recouvre le globe orbiculaire. La blépharoplastie inférieure permet de rectifier, symétriser ou rajeunir un regard en retirant minutieusement un excédent de peau ou de graisse, ou encore en repositionnant le muscle orbiculaire.

Trois options sont possibles :

  • une incision sous-ciliaire complète, permettant de traiter les trois problèmes cutané, musculaire et graisseux ;
  • deux incisions sous-ciliaires partielles, pour l’unique problème graisseux
  • une voie d’abord conjonctivale, donc invisible, pour l’unique problème graisseux, et ce en l’absence d’excédent cutané.

II) LES DIFFERENTS TYPES DE LIFTING 

  1. Lifting temporal :

    relève la queue du sourcil et permet de rétablir une distance entre les cils et la queue du sourcil plus harmonieuse.

Technique : Le chirurgien :

  • repositionne l’extrémité du sourcil
  • atténue les rides de la patte d’oie
  • remet légèrement en tension la partie externe des paupières
  • Soit l’incision se fait dans les cheveux (la cicatrice est totalement invisible).
  • Soit l’incision se fait à la lisière des cheveux. La cicatrice s’estompe progressivement.

Le chirurgien décolle la peau, enlève l’excédent cutané et procède ensuite à la remise en tension des tissus.

   2.  Lifting frontal :

  • relève la totalité du sourcil. Il est réalisé lorsqu’il existe un excès de peau au niveau du front qui entraîne les sourcils vers le bas et alourdissent les paupières (dans ce cas la blépharo n’aura aucun effet).

Technique : Le chirurgien

  • repositionne les sourcils tombants
  • supprime les rides du front et corrige les rides du lion
  • L’incision se fait d’une oreille à l’autre au niveau du cuir chevelu (totalement invisible).

Le chirurgien décolle la peau du front jusqu’aux arcades sourcilières et la racine du nez. Il affaiblit alors les muscles afin de lisser les rides frontales et les rides entre les sourcils. Il enlève ensuite la peau en excédent puis remet les tissus en tension afin de supprimer l’affaissement du front et de remonter les sourcils.

  3. Lifting malaire ou centro-facial :

technique chirurgicale d’embellissement du regard qui restaure les structures initiales du 1/3 moyen du visage

Technique : Le chirurgien :

  • élève la peau fripée de la paupière inférieure
  • diminue les cernes
  • remonte les pommettes ainsi que les sillons naso-géniens.

Le lifting malaire peut être réalisé isolément, ou avec blépharo sup.

C’est une bonne indication pour le traitement de l’oeil rond ou scleral show. On parle d’oeil rond, quand il existe une rétraction de la paupière inférieure, qui entraîne l’exposition du blanc de l’oeil. Il s’agit le plus souvent d’un déficit de support de la paupière inférieure. On parle de vecteur malaire négatif par défaut du support osseux que doit apporter le malaire dans le soutien de la paupière inférieure. La perte de l’élasticité de la paupière inférieure, favorise l’apparition de l’oeil rond.

   4. LCF :

Lui concerne surtout l’affaissement de la peau au niveau du cou et des bajoues.

III) LES DIFFERENTS TYPES DE LIFTING

1) Injection d’acide hyaluronique

Le principe d’un traitement de vieillissement du visage par injection de produit de comblement consiste à introduire sous la peau un produit qui crée du volume dans les zones qui en manquent. L’effet dure en moyenne 6 mois.

Utilisations majeures afin d’embellir le regard :

  • Atténuation des cernes : pour un regard naturel et défatigué. Cela permet de combler les cernes mais sans pour autant en changer sa couleur. Ces injections peuvent être associé à une blépharoplastie.
  • Comblement ride du lion si +++ accentué et que le botox ® ne suffise pas
  • Comblement des tempes (qui se creusent avec l’âge)

2. Injection de toxine botulique 

Le principe de la toxine botulique consiste en l’utilisation des propriétés de relaxation musculaire de ce produit.

Le but le plus souvent recherché est de réduire l’action des muscles situés au niveau du front et des sourcils.

Il ne s’agit pas d’un « comblement ». Une telle utilisation permet de lisser les reliefs cutanés, d’obtenir ainsi un effet de rajeunissement par relâchement de la tension musculaire ainsi qu’un effet préventif et protecteur contre le vieillissement. On perçoit l’effet au bout de 3-4 jours (définitif au bout de 10j). L’effet dure en moyenne 6 mois.

Utilisations majeures afin d’embellir le regard :

  • Lisser le front à rajeunissement
  • Remonter la queue du sourcil: permet d’ouvrir l’œil à rajeunissement / enlève regard triste ou fatigué
  • Détendre les « rides du lion »: Ces deux traits verticaux situés entre les deux yeux donnent au regard l’air fatigué et sévère
  • Faire disparaitre  « les pattes d’oie » : Trois “points” sont injectés dans le muscle orbiculaire, au coin de chaque œil. Au-delà de défatiguer le regard, cette technique offre en bonus une bonne action préventive du vieillissement cutané !

IV) LES TECHNIQUES DOUCES: 

  1. Soins dermato :

  • La radiofréquence : Raffermir la peau et la remettre en tension lorsque l’affaissement est discret. Procédé : Le laser chauffe en profondeur les tissus et stimule la formation d’un nouveau collagène / En complément des injections
  • Micro peeling : Traitement chimique qui sert à estomper les irrégularités de la peau et à améliorer le teint.

        2. Maquillage, crèmes…

  • Crème à base d’Argireline (Ageless ®)

Il s’agit d’une puissante micro crème à base d’Argireline qui est une molécule agissant efficacement sur les signes extérieurs du vieillissement.

Elle réduit la profondeur des rides faciales provoquées par la contraction des muscles d’expression du visage, surtout au niveau du front et de la poche malaire (contour des yeux).

Résultat IMMEDIAT, aussi efficace que par injection mais dure 24H.

  • Maquillage :

Différentes techniques de maquillage qui étaient rsv au pro se sont popularisés (contouring (Kim Kardashian)…) qui mettent en valeur le regard grâce à un jeu d’ombre et de lumière.

Le Docteur Sydney Ohana Avis possède une grande expérience de la chirurgie et de la médecine esthétique du visage, du corps et de silhouette.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s